Suite à la panne d’une caméra pour mon association, j’avais besoin de la remplacer. Servant pour de la sécurisation, je ne devais pas trop traîner pour en changer. Jusqu’à présent, j’ai pu avoir de bonnes caméras pour un très bon prix entre récupération et achat sur le bon coin. Pas le temps d’attendre la bonne affaire, je dois trouver une remplaçante. Des caméras IP, il y en a beaucoup et avec de différentes caractéristiques, marques, modèles… Ayant des caméras Axis, qui est une marque haut de gamme, et des D-link moins haut gamme, mais de bonne qualité, je n’avais pas envie de me retrouver avec une caméra bas de gamme. Pour retrouver un tel niveau de qualité, il faut mettre le prix et sortir 300€ pour une caméra cela fait beaucoup.

La marque HiKvision (Chine) est très présente pour les particuliers et les professionnels. Les caméras, c’est leur spécialité. Ils font uniquement cela et c’est très bien. Vu la marque et la provenance, j’ai longuement réfléchi sur un éventuel achat de cette marque. Dans le même genre, on trouve aussi la marque Dahua aussi chinoise. Après quelques visionnages, la lecture d’articles comme sur le blog de Mickaël de Tech2tech (il utilise souvent cette marque), je pars donc à la recherche de ma caméra HiKvision. Le but de cet article est de donner un retour global sur la marque et non pas un test sur un modèle précis.

J’avais 4 critères importants. La caméra fonctionnera à l’extérieur, elle doit être POE, avoir un grand angle et de type « bullet » (pas un dôme). J’appréhendais toujours l’achat, car aucun visuel de l’interface web. Cette caméra devait servir pour de la vidéo surveillance et être aussi capable d’envoyer sur un FTP une image toutes les 10 min. Ça paraît simple, mais cela peut devenir compliqué, on va y revenir plus bas. Sur le site de HikVision pas de manuel non plus on trouve un manuel général pour toutes leurs caméras.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *